Peyriac et Sigean

Les parcs de sels de Peyriac et Sigean alimentaient les entrepôts, greniers et chambres du Haut-Languedoc*. La ville de Sète* pour le salage du poisson et les chambres de Mende, Marvejols, Langogne et pays de Gévaudan. La Ferme des gabelles réglait 5 sols et 7 deniers le minot aux propriétaires des salines, mais 11 sols et 2 deniers s’il était livré à ‘entrepôt de Narbonne.

[Jean-Louis Moreau de Beaumont, Mémoires concernant les droits & impositions en Europe, tome 3, Paris, Imprimerie royale, 1769, p. 168-174] 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.