Porteur de sel

Officier en titre préposé au déchargement. On appelait parfois ces officiers « hanouards ». La manutention du sel a généré une importante main d’œuvre de porteurs. A Rouen, en 1789-1790, on comptait 48 officiers porteurs, occupés à décharger le sel venu de Bretagne dans les magasins de la ville ; A Paris, on en comptait 60 au grenier de Paris.  Outre le déchargement au magasin ou au grenier, le porteur portait chez les particuliers les provisions de sel faites au grenier.

[Dictionnaire des finances, 1727 ; O. Karmin, La question du sel pendant la Révolution, Paris, 1962]


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.