Richelieu (ville de)

Les habitants de Richelieu disposaient du privilège de prendre au grenier tout le sel dont ils avaient besoin pour leur usage en payant le prix du marchand seulement. Ce privilège avait été accordé en 1631 et renouvelé en 1633. En 1722, le roi voulut réduire ce privilège à un minot de sel par an pour sept personnes. Le duc de Richelieu fit valoir les droits anciens de sa ville mais les Fermiers généraux obtinrent le maintien de l’arrêt du 7 juillet 1722, considérant que les besoins de la ville allaient en deça du minot pour 7 personnes et proposant au ministre des finances de se concerter avec les maire et échevins pour établir un état détaillé de la consommation. Ce dernier accepta la proposition.

[AN, G1 91, dossier 50 : « Privilèges des habitants de Richelieu »]  


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.