Sel d’Epsom

Ce sel, riche en magnésium, se produisait dans la ville éponyme en Angleterre. L’entrée en France en était défendue comme commerce d’Angleterre (arrêt du 6 septembre 1701). Les droguistes firent néanmoins valoir que ce sel servait à la composition de divers remèdes et obtinrent son importation. Les droits d’entrée furent fixés à 30 livres du cent pesant, comme le sel gemme. Les bureaux de Saint-Valéry sur Somme, Rouen et Ingrandes furent désignés pour l’enregistrement à l’exclusion de tout autre (arrêt du 30 mars 1719).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.